Stéphanie Benson Website (site officiel)

retour page d'acceuil | English homepage
Ma vie, mon oeuvre
Romans | Jeunesse| Théatre | Poésie | Nouvelles | Autres écrits
Cinéma | Télévision
Ateliers d'écriture
News | Agenda
Famille et amis (Liens)
Famille et amis (Liens)
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Biographie

small logo

Bio concise.

Née à Londres en 1959 de mère institutrice et de père fonctionnaire, elle a grandi en dévorant des romans.
Mon enfance s’est envolée avec Tolkien, Dickens, Du Maurier et Peake, mon adolescence a tenu le coup grâce à Lawrence, Keats, Eliot et Orwell... Après un bac littéraire, elle part à Keele University pour une licence de psychologie et de russe puis s’installe définitivement en France en 1981.
Elle travaille comme éducatrice, puis en 1986 décide de tenter l’écriture d’un roman. Se pose alors la question de la langue. Je ne maîtrisais pas parfaitement le français, mais en même temps, écrire en anglais alors que je vivais à des milliers de kilomètres de ce pays et à des années-lumière de mes origines me semblait inutile, stérile.
Les éditions l’Atalante publient son premier roman, Une Chauve-souris dans le grenier, en 1995. Elle obtient le prix Michel Lebrun de la ville du Mans en 1997 pour son troisième roman : Le Loup dans la lune bleue. Elle est couronnée par le festival Polar dans la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines en 1998 pour L’Adoration des bergers (deuxième tome de la trilogie Le Maître des agneaux). Elle reçoit le Prix du meilleur polar 1999 du Salon de Montigny-lès-Cormeilles pour Si Sombre Liverpool (premier tome du diptyque Synchronicité). Dans la même période, elle se lance dans le roman policier jeunesse avec Cauchemar-rail aux éditions Syros, et reçoit le prix des sept tours d’or 1999 pour son roman jeunesse Le mystère de la toile d’araignée  (Editions Albin Michel). En 2000, elle crée la série Epicur aux éditions du Seuil, aujourd’hui traduite en plusieurs langues, et en 2002, inaugure les enquêtes de Lucy Van Garrett et crée le premier éco-polar où les enjeux de l’enquête rejoignent ceux de la planète.
Elle a également écrit des nouvelles noires, fantastiques ou de science-fiction pour des anthologies, des quotidiens et des magazines, de la poésie pour accompagner le travail de deux photographes, ainsi que des pièces de théâtre dont des pièces radiophoniques pour France Inter et France Culture. En 2005 elle collabore à l’écriture de la série Mafiosa pour Canal Plus, diffusée en novembre 2006.

En 2008 elle réussit l'agrégation d'anglais, et en 2011 soutient avec succès un doctorat d'études anglophones à l'Université Michel de Montaigne Bordeaux III sous la direction du professeur Jean-François Baillon.

Stéphanie Benson est aujourd’hui considérée comme l’un des meilleurs auteurs de Noir de la nouvelle génération. 

| Contact| Stéphanie Benson ©2007 | Une réalisation jl2i.com